Tout savoir sur la conjugaison anglaise !

Published a few days ago in Divers - 0 Comments

Beaucoup de Français estiment que la langue anglaise est une langue plus facile à apprendre que le français, notamment grâce à sa conjugaison qui leur semble plus simple. Effectivement, les terminaisons sont moins nombreuses en anglais qu’en français, mais la langue de Shakespeare n’est pas pour autant facilement accessible aux francophones. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi et nous vous donnons les bases de la grammaire anglaise.

Quelques bases de la grammaire

La grammaire anglaise dispose de presque autant de temps et de modes que la grammaire française. Sa conjugaison n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire, même si elle présente l’avantage de ne pas avoir de mode subjonctif, un mode que les Français peinent souvent à maîtriser dans leur propre langue.

 

Les temps sont presque aussi nombreux : present, présent continu, present perfect, preterit, plus que parfait, futur simple, futur antérieur, impératif, conditionnel et infinitif. L’avantage de la conjugaison anglaise, c’est qu’elle présente peu de terminaisons différentes et qu’elles s’entendent toutes à l’oreille. Il est donc plus facile de les apprendre, mais pas forcément de les utiliser.

Pourquoi l’anglais est-il difficile à apprendre pour les Français ?

Si vous voulez en apprendre plus sur les différents temps, allez voir ici. Ce site vous expliquera notamment l’usage qui doit être fait de chaque temps et c’est sans doute le plus important. Effectivement, si les conjugaisons sont faciles à apprendre par cœur parce qu’elles sont moins nombreuses qu’en français, en espagnol ou en italien, la langue anglaise est très différente de la langue française et l’usage des temps n’est pas le même.

 

Ainsi, les Français ont souvent du mal à parler correctement anglais parce qu’ils auront du mal à comprendre à quel moment ils devront utiliser un temps plutôt qu’un autre. À l’inverse, l’italien a des conjugaisons aussi compliquées que le français, mais les temps s’utilisent de la même manière. L’italien est donc souvent plus accessible aux Français que l’anglais.

Un exemple pratique

L’exemple pratique le plus évident est sans doute celui du present perfect. Ce temps se construit avec le verbe To have (avoir) et avec le participe passé d’un verbe. Par exemple : I have been there (j’ai été là). Si ce temps est facile à construire grâce à l’absence de terminaisons complexes, il est difficile pour un Français de savoir quand l’utiliser.

 

Effectivement, il ressemble tellement au passé composé français que les Français auront tendance à l’employer de cette manière. Résultat, ils se tromperont presque systématiquement. Le present perfect doit être employé pour décrire une action passée qui a encore des conséquences sur le présent, ou une action qu’il est impossible de dater précisément et qui n’est donc pas totalement terminée.

 

Une petite astuce pour se tromper moins souvent, c’est de repérer s’il y a un marqueur temporel dans la phrase. S’il y en a un, on utilisera toujours le preterit. Par exemple : « J’y suis allé hier » utilise le passé composé, mais sera traduit par « I went there yesterday » parce que le mot yesterday (hier) implique une action révolue et définie dans le temps, donc il faut employer le preterit.

No comments yet

Leave a Reply: